Christian Garcin
(*1959) Né à Marseille. A exercé divers métiers et beaucoup voyagé. Il a publié principalement des romans (dernier paru: Selon Vincent, Stock, 2014), des nouvelles, des poèmes, des carnets de route (principalement en Asie) et des fictions biographiques. En 2012, Prix Roger-Caillois pour Borges, de loin (Gallimard).
Marie Geiser
(*1987) Monteuse, réalisatrice, un peu touche-à-tout, elle aime surtout raconter des histoires et explorer les moyens d’y parvenir. Amoureuse de voyages, les paysages dépouillés et froids la fascinent, ils lui ont inspiré ses premiers films car au-delà de leur beauté, ils ont le pouvoir de révéler les hommes. Elle vit à Neuchâtel.
Massimo Gezzi
(*1976) Né dans les Marches, séjours à Pavie, Rome et Berne. Il enseigne au lycée cantonal de Lugano. Il a publié des recueils de poèmes dont Il numero dei vivi, Prix suisse de littérature 2016. Il a réalisé l’édition commentée du Diario del’71 e del ’72 d’Eugenio Montale et l’Oscar Poesie 1975-2012 de Franco Buffoni.
Mirella Giardelli
(*1954) Artiste musicienne, créatrice de projets entre­laçant musique, littérature et danse, avec Jean-Claude Malgoire à Tourcoing, puis avec Marc Minkowski à Grenoble, elle tourne et scénarise avec Philippe Béziat le film sur Noces de Stravinsky et Ramuz. Elle habite aujourd’hui à Dieppe et s’occupe d’enfants. Elle promène dans sa tête des projets protéiformes qui ne verront probablement pas le jour.
Clément Girardot
(*1986) Né à quelques centaines de mètres de la frontière suisse, il étudie le journalisme à Grenoble avant de se projeter vers l’Est. Il adopte Istanbul puis Tbilissi comme bases à partir desquelles il sillonne la Turquie et le Caucase pour écrire des reportages. De retour (temporaire?) dans l’arc lémanique, il est co-responsable du site d’«informations désOrientées» Mashallah News.
Amos Gitai
(*1950) Après ses études d’architecture, la guerre du Kippour, à laquelle il participe comme secouriste, le fait s’engager dans le cinéma. Son œuvre compte plus de 80 films, documentaires et de fiction, explorant l’histoire du Moyen-Orient et sa propre biographie à travers les thèmes de l’exil et de l’utopie. Né à Haïfa, il choisit un moment la France et retourne vivre en Israël dans les années 1990.
Pascal Goffaux
(*1958) Journaliste et critique d’art, présente des journaux culturels et couvre les arts plastiques sur la RTBF, la radio publique belge francophone, enseigne la réalisation sonore à l’IHECS à Bruxelles, croit aux anges et reconnaît l’inanité d’une notice biographique.
Sophie Guyot
(*1970) Après des études de Lettres, elle se lance en autodidacte dans des réalisations d’art plastique autour de la lumière, son matériau de prédilection. Quelle que soit l’échelle, son travail se penche sur le rapport du vivant avec son biotope, clin d’œil fraternel à la nature et métaphore filée de la condition humaine. Vit et travaille à Lausanne. www.sophieguyot.ch