Philippe Constantin
(*1964) Se plaît à flâner dans la vie des gens pour les raconter ou les réinventer, pour mettre en mots ou en images ces rencontres, toujours poétiques. Il tisse des liens dans le récit avec sa propre vie, pour se remettre en question à son tour.