Lionel Baier
(*1975) Fait des films: Celui au pasteur, sur sa relation avec son père, Garçon stupide sur le désir, Comme des voleurs (à l’est) sur ses racines polonaises, Un autre homme sur l’ambition professionnelle et amoureuse, Low Cost (Claude Jutra) sur le coût de la vie ou Bon Vent Claude Goretta (bandeapartfilms.com). Membre du comité du cinéma Rex à Aubonne, où il a organisé un ciné-club dès l’âge de 16 ans. Il dirige depuis 2002 le département cinéma de l’ECAL.
Leopold Banchini
(*1981) Architecte, membre du Bureau A, une plateforme multidisciplinaire basée à Genève qui vise à estomper les frontières entre la recherche et l’élaboration de projets, sur tout sujet lié à l’architecture, quelque soit sa nature, son statut et sa situation sur la planète. www.a-bureau.com
Luciano Barisone
(*1949) Critique, auteur de monographies (Catherine Breillat, Robert Guédiguian, Clint Eastwood, Naomi Kawase, Nicolas Philibert, Les Films d’Ici, Sydney Pollack), il a collaboré avec les festivals de Locarno et de Venise. En 2002, il fonde l’Infinity Festival d’Alba, qu’il dirige jusqu’en 2007, avant le Festival dei Popoli de Florence (2008-2010) puis, dès 2011, Visions du Réel, à Nyon.
Attila Bartis
(*1968) Membre de la minorité hongroise de Roumanie, il émigre à Budapest en 1984. Photographe de formation et écrivain. Deux de ses livres ont été publiés en français chez Actes Sud: La Tranquillité (2007) et Promenade (2009).
Guillaume Béguin
(*1975) Metteur en scène, né à La Chaux-de-Fonds. Avec la compagnie de nuit comme de jour, qu’il fonde en 2006, il porte à la scène des textes d’Édouard Levé, Martin Crimp, Jon Fosse… jusqu’à sa propre création autour des grands singes et des origines de l’humanité, Le baiser & la morsure. www.denuitcommedejour.ch
Nicholas Bennett
(1942-2010) Ce Londonien est parti à l’aventure en Afrique à 17 ans. Cinq ans plus tard, il travaille au premier plan quinquennal ougandais. Quarante années au service du développement et de l’éducation l’ont fait séjourner dans les coins les plus reculés d’Afrique et d’Asie, avec sa femme et leurs quatre enfants. Son témoignage, À hauteur de conscience, est publié en français aux éditions Antipodes (2013).
John Berger
(1926-2017) Né à Londres, artiste et penseur engagé, naviguant entre le roman, l’essai, la nouvelle, la poésie, la critique, le scénario ou le théâtre, mais aussi la peinture et le dessin. En 1972, sa série télévisée Ways of Seeing offre une alternative à l’histoire de l’art conventionnelle; et il fait don aux Black Panthers de la moitié de l’argent du Booker Prize, reçu pour le roman G. Il a vécu à Genève, puis en Haute-Savoie, où il a partagé la vie des paysans de montagne, leur consacrant une trilogie, Dans leur travail. Son œuvre comprend encore des titres tels que Qui va là, King ou D’ici là (éditions de l’Olivier).
Chicca Bergonzi
(*1969) Milanaise et lausannoise d’adoption, elle a co-dirigé à Milan Invideo, Mostra internazionale di video e cinema oltre (2001-2007) et co-fondé en Suisse l’Agence du court-métrage et Base-Court. Elle collabore dès 1995 avec le Festival du film de Locarno, directrice de la section Léopards de demain et déléguée à la direction artistique (2006-2009). Aujourd’hui adjointe à la direction de la Cinémathèque suisse.
Donatella Bernardi
(*1976) Artiste pluridisciplinaire, elle développe une pratique qui comprend installations, publications, films et commissariat d’expositions. Ses intérêts portent sur les questions de genre, le colonialisme, les injustices raciales ou encore le déséquilibre actuel du capitalisme. Cofondatrice du festival nomade Eternal Tour. Vit actuellement à Stockholm, où elle est professeure au Royal Institute of Art. www.donatellabernardi.ch
Hélène Bezençon
(*1960) Née à Lausanne. Vit entre Berlin et La Chaux-de-Fonds. Auteure de romans (Berlin, mémoire pendant les travaux, Éditions de l’Éclat, 2008), de nouvelles, d’essais et de pièces de théâtre (Arrête de rêver, l’étrangère: Annemarie Schwarzenbach, une quête, L’Âge d’Homme, 2000)
Daniel Bilenko
(*1973) Journaliste SRG SSR et auteur de narrations audiovisuelles (adaptations théâtrales, scénarios, documentaires). Il reçoit en 2015 le Prix international Marco Rossi pour Parola di Macellaia, portrait de trois apprenties bouchères. Il réalise Hopp Suisse! en 2016.
Jean-Louis Boissier
(*1945) Artiste, commissaire d’expositions, professeur émérite en art contemporain à l’Université Paris 8, professeur invité à la HEAD-Genève. Il a publié un essai interactif, Moments de Jean-Jacques Rousseau, Gallimard, 2000. Également La Relation comme forme et L’Écran comme mobile (Mamco-Genève, 2009 et 2016). http://jlggb.net/blog5
Laurence Boissier
(*1965) Elle travaille dans les énergies renouvelables avant d’obtenir à la HEAD-Genève un bachelor en performance. Elle a publié Noces (éditions Ripopée, 2010), Cahier des charges (d’autre part, 2011), Inventaire des lieux (art&fiction, 2016), qui obtient le Prix suisse de littérature 2017. Elle fait partie du collectif de spoken word Bern ist überall.
Gwennaël Bolomey
(*1981) Diplômé en sciences de l’environnement à Genève, il réalise des documentaires en autodidacte avant un master en cinéma (ECAL-HEAD). Il privilégie le travail avec des acteurs non-professionnels, à la limite entre fiction et documentaire et cherche pour chaque projet un langage approprié. www.gwennaelbolomey.com
Maurice Born
(*1943) Architecte défroqué, ethnologue sauvage (A.D.E.S.), partage son existence entre la Grèce et la France. Fondateur d’Espace Noir à Saint-Imier, il est l’auteur de plusieurs essais, films et de trop d’articles. Ami et traducteur d’Epaminondas Remoundakis, il signe la postface de Vies et morts d’un Crétois lépreux (Anacharsis, 2015).
David Bosc
(*1973) Écrivain. Né à Carcassonne, il a vécu en Provence, puis à Sienne, Paris, Varsovie, et travaille désormais à Lausanne. Il a traduit le poète Dino Campana et la correspondance de Jonathan Swift. Auteur de trois romans: Sang lié (Allia, 2005), Milo (Allia, 2009) et La claire fontaine (Verdier, 2013).
David Bouvier
(*1957) Après un doctorat de IIIe cycle à Paris en 1981, il fait son service militaire en Suisse. Il y médite les leçons de l’Iliade. Après un passage par l’Université de Chicago, il est aujourd’hui professeur de grec ancien à l’Université de Lausanne. Il a collaboré avec le Journal de Genève et Le Temps et coordonne également des cours sur la mythologie à l’EPFL.
Christophe Büchi
(*1952) Alémanique né à Fribourg. Études de philosophie et de science politique aux Universités de Fribourg et Lausanne. Correspondant en Suisse romande de la Neue Zürcher Zeitung (NZZ).  Prix de la Fondation Oertli 2010. Auteur de Röstigraben (NZZ Libro, 2000, 2003), Mariage de raison (Zoé, 2001) et Dictionnaire impertinent de la Suisse (avec Guy Mettan, Slatkine, 2010).
Michel Bührer
(*1951) Photographe et journaliste libre, travaille pour la presse magazine et l’édition. Généraliste, avec un penchant avéré pour l’enquête et le reportage, notamment à l’international. Vit à Orbe. www.mbuhrer.ch
Claude Burgelin
(*1940) Ancien professeur de littérature contemporaine à l’Université Lyon 2. Il a publié des études sur divers auteurs d’hier et d’aujourd’hui, notamment Georges Perec, Marguerite Duras, Patrick Modiano. Dernier ouvrage paru: Les Mal Nommés (Seuil, «La Librairie du XXIe siècle», 2012), essai sur les pseudonymes.
Ernst Burren
(*1944) Né à Oberdorf près de Soleure, où il vit. Il a grandi dans une auberge villageoise, a exercé la profession d’enseignant primaire. Son œuvre conséquente comprend des poèmes, des textes en prose et des pièces de théâtre, tous en dialecte, dans une forme et une langue originales.