Frédéric Pajak
(*1955) Écrivain, dessinateur, éditeur des Cahiers dessinés. Depuis une quinzaine d’années, il publie régulièrement des livres écrits et dessinés, dans lesquels les deux langages s’affrontent et, parfois, se réconcilient. Entre essai, biographie, autobiographie et poésie, il publie chaque année depuis 2012 un long Manifeste incertain qui comptera neuf volumes.
Oleg Pavlov
(*1970) A fait son service militaire comme gardien dans les camps de Karaganda, suivi d’un séjour en hôpital psychiatrique; il vit aujourd’hui à Moscou. Écrivain, essayiste et polémiste, lauréat en 2012 du prix Soljenitsyne pour l’ensemble de son œuvre, il est l’un des auteurs russes les plus lus de sa génération.
Stéphane Pétermann
(*1974) Collaborateur au Centre de recherches sur les lettres romandes (Université de Lausanne), où il travaille à l’édition critique de textes littéraires. Coauteur, avec Daniel Maggetti, de Vies de C. F. Ramuz (Slatkine, 2013).
Marius Daniel Popescu
(*1963) Il a vécu vingt-sept ans sous la dictature de Ceaușescu; il arrive en Suisse le 1er août 1990, amoureux d’une Suissesse et sans savoir parler le français. Bûcheron puis chauffeur de bus à Lausanne, publie poèmes et romans qu’il écrit en français. Il a créé en 2004 le journal littéraire Le Persil. Dernier ouvrage paru: Les Couleurs de l’hirondelle (éditions José Corti, 2012). Prix fédéral de littérature 2012.
Jean-Michel Potiron
(*1964) Acteur et metteur en scène, directeur de la compagnie Théâtre à tout prix à Besançon, il expérimente depuis 2001 des processus de création ouverts au public. Initiateur à l’Université de Lausanne du projet inter­disciplinaire «Qu’est-ce que la guerre?» (2012).