Claude Tabarini
(*1949) Né à Genève où il vit toujours, autodidacte. Batteur et percussionniste, il s’est produit avec de nombreux groupes de jazz et de musique improvisée. Il a publié plusieurs recueils à L’Âge d’homme (L’Oiseau, L’Ours et le Ciel, 1980) et chez Héros-Limite (Le Pêcheur de haridelles, 2004, La Lyre du jour, 2012, Rue des Gares et autres lieux rêvés, 2016).
Claude-Hubert Tatot
(*1964) Enseigne l’histoire de l’art, travaille dans les musées, publie articles et notices, bricole, collectionne dans le désordre les objets de peu et toutes les photos des autres, assemble les mots et les choses, les textes et les images. Joueur sans mise, il recherche à temps perdu et à tête reposée.
Marie Tavera
(*1974) Dessine ce qui lui ôte les mots de la bouche, écrit où sa main n’atteint pas, comme elle peut et inversement. Souvent en parallèle et parfois ça se croise. Elle vit en Ardèche. A publié Nids variables, au Miel de l’Ours, en 2008.
Philippe Testa
(*1966) Né à Sion, poursuit un travail d’écriture dont l’axe central est l’exploration des désenchantements contemporains. Il est lauréat en 2011 du Prix du Roman des Romands pour Sonny (éditions Navarino). Il publie Le Crépuscule des hommes (L’Âge d’homme, 2014) puis chez Hélice Hélas Mâle occidental (2018) et L’Obscur (2020).
Michel Thévoz
(1936-2021) Il a été professeur à l'Université de Lausanne, conservateur au Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne, puis conservateur de la Collection de l’Art Brut depuis sa fondation en 1976. Il a consacré une trentaine d’ouvrages à des phénomènes borderline tels que l’académisme, l’art des fous, le spiritisme, le reflet des miroirs, l’infamie, le syndrome vaudois, le suicide.
Vincenzo Todisco
(*1964) Né en 1964 dans une famille d’immigrés italiens, à Stans. Après des études de langue et littérature françaises et italiennes, il vit aujourd’hui près de Coire où il enseigne. Si ses premiers livres sont en italien, il a écrit L’Enfant lézard en allemand, sa «langue de tête» (publié en français aux éditions Zoé).
Francis Traunig
(*1954) Partage son temps (autant qu’il est partagé) entre son magasin de mode masculine et la photographie, essentiellement comme portraitiste, autour du monde ou dans son quartier genevois des Pâquis (www.traunig.ch). Initiateur du collectif unephotoparjour.ch.
Françoise Tschopp
(*1945) D’abord éducatrice spécialisée dans le travail social de rue et dans des foyers associatifs pour adolescent·e·s en difficulté, elle s’investit ensuite dans la formation des travailleurs sociaux à la Haute école de travail social de Genève qu’elle quitte en 2011 après avoir dirigé le centre de formation continue de la HETS. Elle est présidente de l’association Astural, qui encadre à Genève des structures éducatives et pédagothérapeutiques.
Kurt Tucholsky
(1890-1935) Journaliste, critique littéraire, polémiste, poète et écrivain allemand engagé, exilé dès 1924 à Paris puis en Suède, il publiait ses écrits aussi sous différents pseudonymes: Kaspar Hauser, Theobald Tiger, Peter Panter et Ignaz Wrobel. Ses «Chroniques allemandes» ont paru dans les colonnes de la Schaubühne, puis de la Weltbühne, de 1913 à 1932.
Alexia Turlin
(*1973) Vit à Genève et en Valais. Artiste, diplômée de la HEAD et de l’ECAV. Fondatrice de l’atelier Milkshake Agency, elle travaille volontiers en collaboration. Elle conçoit et anime des visites-ateliers pour jeune public au Centre d’art contemporain de Genève et intervient à la HEAD. www.milkshakagency.ch