Joumana Maarouf
Institutrice à Damas. Ses Lettres de Syrie sont publiées en français en 2014 par les éditions Buchet-Chastel.
Daniel Maggetti
(*1961) Professeur à l’Université de Lausanne où il dirige le Centre de recherches sur les lettres romandes. Il a consacré de nombreux travaux à des œuvres et à des écrivains de Suisse romande, et a notamment codirigé avec Roger Francillon l’édition des Œuvres complètes de C. F. Ramuz (29 volumes) parue chez Slatkine (2005-2013).
Frédéric Maire
(*1961) Journaliste et cinéaste, directeur de la Cinémathèque suisse depuis octobre 2009, il a successivement co-fondé et co-dirigé l’association neuchâteloise Passion Cinéma et le club de cinéma pour enfants La Lanterne magique, puis dirigé le Festival international du film de Locarno (2005-2009).
Hélène Mariéthoz
(*1963) Licenciée en philosophie et littérature à l’Université de Lausanne, journaliste culturelle. Elle dirige le service culturel de Lancy de 2000 à 2017, développe à la Villa Bernasconi un programme d’expositions (art contemporain et illustration), explore les liens avec les arts de la scène en partenariat avec le festival Antigel et coordonne les projets d’art public. Elle préside l’association Aparté. www.art-emergent.ch
Janine Massard
(*1939) Née sur les bords du Léman, dans un milieu ouvrier, vit à Pully. Après le gymnase du soir à Lausanne, elle découvre l’écriture. Son œuvre, faite de nouvelles, de récits et de romans, en partie autobiographique, se caractérise par une forte réflexion sociale. Prix Schiller 1986 pour La Petite Monnaie des jours. Prix de littérature de la Fondation vaudoise pour la culture en 2007.
Rosario Mazuela
(*1960) Née à Burgos, linguiste, elle a travaillé dans le marketing puis pendant dix ans dans plusieurs pays d’Afrique avec des agences internationales de coopération. Cofondatrice d’African Photography Initiatives, elle est engagée dans la préservation des archives photographiques en Afrique. www.africaphotography.org
www.african-photography-initiatives.org
Sébastien Meier
(*1988) Autodidacte, il écrit et met en scène. En 2009, il créé les éditions Paulette. En 2014, il publie aux éditions Zoé son premier polar, Les Ombres du métis, suivi en 2016 par Le Nom du père. Il est membre du collectif AJAR. Il vit à Lausanne.
Jérôme Meizoz
(*1967) Né à Vernayaz (VS), vit à Lausanne. Écrivain, critique littéraire et enseignant de littérature, il a publié notamment Morts ou vif (Zoé, livre de la Fondation Schiller 2000), Père et Passe (En bas, 2008), Séismes (Zoé, 2013), Pénurie (avec Zivo, art&fiction, 2013), Haut Val des loups (Zoé, 2015). www.jeromemeizoz.com
Mathieu Menghini
(*1972) Historien, ancien directeur du Centre culturel neuchâtelois, du Théâtre du Crochetan à Monthey et du Théâtre Forum Meyrin, il est aujourd’hui chargé d’enseignement en histoire et pratiques de l’action culturelle à la Haute École de travail social de Genève.
Karelle Menine
(*1972) Auteur, journaliste, directrice artistique de la Fatrasproduction Cie et membre de l’Institut Civic City. Porteuse de projets liant littérature et langage dont La Phrase (Mons-Capitale européenne de la culture, 2015) et La Pensée, la Poésie et le Politique (Les Solitaires intempestifs, 2015). www.fatrasproduction.net
Alessandro Mercuri
(*1973) Auteur, concepteur et réalisateur franco-italien. Diplomé du California Institute of the Arts, après des études de philosophie en France, il a travaillé à Los Angeles, Paris et Séoul dans la communi­cation et l’audiovisuel. Il est l’auteur d’essais littéraires croisant théorie et fiction. Le dossier Alvin paraît en 2014 aux éditions art&fiction. www.alessandromercuri.com
Joseph Mitchell
(1908-1996) Né en Caroline du Nord, il débarque à New York à 21 ans pour devenir écrivain. Il publie des reportages mythiques sur les Mohawks qui érigent les gratte-ciel, sur les rues de la ville et la vie des hommes qui les peuplent. Il est considéré comme l’un des inventeurs d’un nouveau journalisme de terrain. Il travaillera cinquante-huit ans pour le New Yorker, y compris les longues années où il souffrira du blocage de l’éécrivain.
Valérie Morand Sanchez Reinoso
(*1964) Née en Gruyère. À Genève depuis l’âge de 16 ans pour y danser puis enseigner cet art. A vogué aussi sur les océans comme musicienne, son chant n’atteignant cependant jamais la beauté de celui des baleines. Co-fondatrice de l’association Amalthea, qui promeut des spectacles pluridisciplinaires.
Alberto Moravia
(1907-1990) Il écrit à 20 ans son premier roman, Les Indifférents, dans un sanatorium au nord de l’Italie. Ses livres questionnent les relations entre couple et société (Le Mépris, L’Ennui, La Femme léopard). Également journaliste et essayiste, il est l’auteur d’essais souvent liés à des voyages, en Union soviétique ou en Chine notamment. Il a été député européen, apparenté communiste.
Laura Mottaz Rubio
(*1989) Genevoise souvent ailleurs. Hispano-suisse de naissance, mais ayant adopté et été adoptée dans différentes régions du globe, souhaite se considérer comme citoyenne du monde. Anthropologue formée à Lyon et en Colombie, intéressée à l’être humain «migrant», à l’inter­culturalité et à la construction des identités.
Roderic Mounir
(*1971) Formation universitaire en histoire contem­poraine. Musicien, journaliste au quotidien Le Courrier, où il couvre depuis 2000 les musiques actuelles, la culture alternative, la propriété intellectuelle dans l’économie numérique, la satire et la liberté d’expression, le cinéma ­documentaire, etc.
Élodie Murtas
(*1984) Passionnée par l’image en mouvement, elle poursuit, après une formation en arts visuels, un master en cinéma et en histoire de l’art. Parallèlement à cette approche théorique, elle participe à des projets en tant que vidéaste, notamment avec le groupe Proksima qui fait résonner musique, expression corporelle et clips.